Les travaux d'Olivier Rey, philosophe des sciences et chercheur au CNRS sont très bien reçus dans les milieux prônant la "sobriété heureuse" et la "décroissance". Sa connaissance de la pensée moderne et des représentations de la nature qu'elle a conjurées l'amènent à émettre un jugement sans concession sur les situations de crises actuelles que notre monde traverse, précédant, et faisant écho à la critique du paradigme technocratique du Pape François dans son encyclique Laudato si'. La décroissance à laquelle Olivier Rey appelle nos sociétés n'est pas un simpliste retour en arrière, mais l'art de trouver la mesure de l'échelle humaine dans l'intégration lucide des limites de la planète, des ressources naturelles, mais aussi de la finitude de notre commune humanité (Une question de taille, Paris, Stock, 2014).Université Catholique de Lyon, Campus Carnot, jeudi 19 janvier 2017, 09h00 à 17h00

Sciences et religions