Adolf Portmann – La forme animale

Est-ce que tout dans la biologie peut être réduit à l'analyse de fonctions organiques motivées par l'auto-conservation? C'est ce que demande le zoologiste bâlois Adolf Portmann (1897-1982), auteur de l'ouvrage La forme animale, selon la lecture de son traducteur, le philosophe belge Jacques Dewitte, qui fait référence à son concept d'"auto-présentation" (Selbstdarstellung) dans le monde animal comme point de départ potentiel pour une philosophie non-utilitaire du vivant. Sciencesetreligions présente quelques travaux de Jacques Dewitte sur la pensée de Portmann. Niveau universitaire.

Pour Portmann dans son grand ouvrage sur la morphologie des animaux, certaines de leurs caractéristiques physiques ne sont pas explicables par des schéma uniquement fonctionnalistes, n’étant intelligibles que si l’on admet qu’elles existent pour être regardées. Selon Jacques Dewitte, l’idée que tout en biologie s’explique par l’instinct de survie serait une projection des présupposés modernes du naturalisme ontologique plutôt que le résultat d’observations de la vie animale. Observations qui pourraient suggérer le contraire. Dewitte conclut qu’il y aurait dans la nature comme une volonté de paraître implicite dans “une profusion de formes et couleurs qui excède toute utilité fonctionnelle”(1). 

Quelles sont les implications de ce point de vue pour notre façon de regarder la nature (et nous-mêmes en tant qu’êtres vivants ayant une certaine connivence avec les animaux)? La recherche scientifique a-t-elle nécessairement raison en privilégiant l’étude des mécanismes biologiques internes, invisibles à l’oeil nu, considérant tout ce qui est visible comme étant moins signifiant? Est-ce que les catégories de Portmann, laissant de la place pour une certaine gratuité dans le monde naturel, ouvriraient la voie à une phénoménologie du vivant d’ordre contemplative plutôt qu’utilitaire? 

Emission France Culture Répliques “La forme animale” du 15 février 2014. Avec Alain Finkielkraut, Jacques Dewitte, Jean-François Bailly. Durée 52 minutes. Niveau grand public instruit.

Introduction téléchargeable du livre de Jacques Dewitte La manifestation de soi: éléments d’une critique philosophique de l’utilitarisme (Paris: Editions La Découverte, 2010)