Après Dolly, l’« effet Dolly »

Analyse des implications philosophiques et résonances théologiques des réactions suite au clonage de la brebis 'Dolly' en 1997. '« Engendré, non pas créé », énonce le Credo en parlant du Fils ; « Créé, non pas engendré », corrigera le biologiste en parlant de son clone. Mais « créé » est encore trop dire, car au lieu de mimer Dieu créant l’homme à son image et à sa ressemblance, on ne retient que l’image et refoule absolument la ressemblance. Parce que l’image renvoie au double, tandis que la ressemblance renvoie à la liberté. Or c’est la liberté de l’autre, voulu comme un simple « répliquant » génétique que le clonage récuse. Alors que pour soi-même, c’est le désir d’autoconstitution de soi qui prime. Cités, 2006/4 n° 28, p. 95-106.

Télécharger le fichier ci-dessous:

Télécharger (PDF, 82KB)