Au cœur de la violence, la non-violence

‘La violence s’enracine dans le désir jamais assouvi des hommes. Ce désir est ambivalent : désir de possession, de pouvoir, de domination jamais complètement satisfait ; mais, au même moment, désir de communion, de compréhension, d’amour. Comment convertir la violence première ? Comment vivre l’altérité ?' Études 7/ 2001 (Tome 395), p. 69-76.

Télécharger le fichier ci-dessous:

Télécharger (PDF, 75KB)