Dans la tradition bouddhiste, le concept d'un Dieu personnel n'est pas nécessaire, chacun doit trouver sa voie. Le principe créateur peut équivaloir à toute la beauté et la complexité produite par les lois de la nature. Il s’agit d’une adhésion à une forme de panthéisme inspirée de la position d’Einstein....
Lire la suite

Un univers qui a su inventer les étoiles, au lieu de s'en tenir à la chimie simple de l’hydrogène et de l’hélium, doit être compris comme un univers d’enchantement. Nous avons tous la même origine cosmique, ce qui nous rend tous interdépendants. Trinh Xuan Thuan s’oppose ainsi à la conception d’un homme considéré comme son produit insensé ou apparu par hasard,...
Lire la suite

Dans une vision déiste, il faut un grand architecte, quelque chose de plus, et l’on se dépêche de dire que c’est Dieu. Il semble mieux avisé de voir la science comme une recherche spirituelle et, si Dieu n’est pas au bout comme un objet physique, il se montre dans la quête symbolique. Prouver Dieu en ferait une évidence, ce qui le rendrait banal. Le Dieu de la Bible n’est pas de l’ordre de la preuve, il s’« éprouve »....
Lire la suite



Dans ce vidéo, l'astrophysicien Pierre North présente les motifs pour lesquels la cosmologie à partir des années 1920 a dû recourir à un modèle d'univers qui a une histoire. Il explique pourquoi les cosmologistes ont ensuite théorisé un principe anthropique, s'appuyant sur le fait que n’importe quel moment n’est pas équivalent dans l'histoire de cet univers, mais que l'homme y a une position privilégiée dans le temps....
Lire la suite

Dans cette interview donné à OummaTV, l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan nous parle de sa passion pour la diffusion des connaissances scientifiques auprès du grand public et de l'importance qu'il y a pour les différentes composantes d'une société de bien comprendre la science et ses enjeux. Mais, il nous parle surtout du big-bang et du réglage particulier des constantes de l'univers, ce qu'on appelle le principe anthropique. Face à un tel réglage, il nous explique pourquoi il préfère l'hypothèse d'un principe créateur (qui selon ses convictions bouddhistes ne saurait être une personne tel que se le représente les religions monothéistes), plutôt que l'hypothèse d'une infinité d'univers parallèles tous différents les uns des autres....
Lire la suite