Cet ouvrage est une contribution à l’éthique évolutionniste, un courant de pensée dont les débuts remontent à la seconde moitié du 19è siècle et qui s’inspire des connaissances de la biologie de l’évolution pour aborder les questions éthiques (genèse de la moralité, métaéthique, fondement des principes moraux). L’éthique évolutionniste comprise dans son sens contemporain est un domaine de pensée à la fois riche et complexe, imprégné non seulement des idées de Darwin mais également de données et outils théoriques issus de sciences aussi variées que la biologie de l’évolution, la théorie des jeux, la psychologie, la neurologie, l’anthropologie, l’économieempirique ou les sciences cognitives en général. Ainsi ce courant peut être considéré comme un emblème de l’interdisciplinarité. Cet ouvrage présente une large palette de théories et données scientifiques sur lesquelles reposent les réflexions menées en éthique évolutionniste. Il...
Lire la suite

Organisé par Oumma Media, ce débat a été une première mondiale. Il a vu s'affronter à la maison de la chimie à Paris, des évolutionnistes "chrétiens" et "musulmans" (l'astrophysicien Nidhal Guesoum, le philosophe des sciences Jean Staune, le paléontologue Marc Godinot avec de créationnistes musulmans et chrétiens Dominique Tassot, président du CEP, Pierre Rabichong, professeur de médecine, et Oscar Babuna, représentant du groupe Harun Yahya. Il est symptomatique de noter que sur leur propre site, les partisans d'Harun Yahya ne diffusèrent que leurs propres interventions dans ce qui étéit pourtant un débat contradictoire. Une indication forte du fait qu'ils n'ont pas beaucoup estimé leur propre prestation. ...
Lire la suite

Philip Kitcher (Columbia University) tente de montrer à partir des recherches récentes en éthiologie que 'la morale se révélerait [...] au moins en partie, un phénomène d'ordre biologique, ce qui permettrait de substituer aux spéculations vagues des théologiens et des philosophes une approche plus rigoureuse.' Dans La Recherche n° 296, numéro spécial 'L'histoire de la vie', mars 1997, p. 95. Article consultable en ligne. Niveau grand public. Perspective laïque....
Lire la suite


‘Notre ADN relate un récit décrivant nos origines biologiques au cours de l’évolution des mammifères, mais cela ne suffit pas à expliquer nos origines en tant que personnes. Nous nous construisons en tant que personnes uniquement par ce que nous entendons et assimilons des histoires transmises au sein de nos familles et de nos communautés. Les chrétiens pensent que le récit indispensable au développement d’une humanité accomplie est celui qui raconte l’action rédemptrice de Dieu en Jésus-Christ.' Traduction officielle d'un article du Faraday Institute....
Lire la suite

Traite du cercle scientifique et historique de Fernand Combrette ; du Centre d’études et de prospective sur la science, et de l’ouvrage Hasard ou dessein de Dieu du cardinal Schönborn, et y relève certaines erreurs et limites. Analyse ensuite le créationnisme musulman, le cas de H. Yahya. Présente ensuite des thèses philosophiques qui servent à étayer la représentation théologique de la création dans le dialogie avec l’Islam. (UCL)...
Lire la suite

'Le premier Congrès international d'eugénique, tenu à Londres en juillet 1912, fut marqué par l'influence des idées de Darwin, de Galton et de Mendel, des expériences américaines et de l'anthropologie italienne. Mais les eugénistes français sont restés fidèles à la tradition du néo-lamarckisme et de l'hygiénisme social, quand ils ont fondé à Paris, en décembre 1912, la Société française d'eugénique.' Communication présentée à la séance du 19 mars 1983 de la Société française d'histoire de la Médecine....
Lire la suite

Courte explication par le neurophysiologiste Giacomo Rizzolatti (découvreur des neurones miroirs, Département des Neurosciences, Université de Parme) du fonctionnement de ces neurones chez les singes et les implications pour notre compréhension des processus d'apprentissage chez l'être humain. Institut de France, Académie des Sciences, Réception des Associés étrangers élus en 2005, 12 décembre 2006...
Lire la suite

Tentons de reprendre en quelques mots la «philosophie naturelle» du Professeur de Duve pour en manifester l’architecture. Partons du présupposé moniste que toute la réalité, tout l’être s’épuise dans une seule «substance»: l’Ultime réalité qui ne dépend de rien d’autre, mais qui comprend toute existence. La vie biologique, qui germe «sur» et par la matière physico-chimique, l’humain et sa pensée qui s’enracinent dans l’histoire évolutive du vivant, sont des manifestations de nécessités internes à cette Ultime réalité, que nous traduisons à notre niveau et partiellement (car nos facultés sont limitées) par les lois scientifiques....
Lire la suite