La guérison, d’apparence particulière, que l’on appelle communément en thérapeutique du nom de miracle, est, on peut le démontrer, dans la majorité des cas, un phénomène naturel qui s’est produit de tous temps, au milieu des civilisations et des religions les plus variées, en apparence les plus dissemblables, de même qu’actuellement on l’observe sous toutes les latitudes....
Lire la suite

Dans cet entretien récent réalisé par Estelle Guerven, le philosophe orthodoxe Bertrand Vergely de l'Institut Saint-Serge de Paris présente son analyse des racines profondes des problèmes du monde contemporain telles que les 'maladies de civilisation'. Il aborde notamment l'histoire du projet techno-scientifique occidental, identifiant la Renaissance comme le moment critique où l'on passe de la contemplation du monde à la quête du pouvoir sur le monde par la science et l'analyse rationnelle. Critiquant la fameuse notion d'un univers composé uniquement de 'hasard et nécessité' (Jacques Monod) comme étant fondamentalement incomplète, Vergely cite les travaux de l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan sur le principe anthropique et voit le développement de la physique quantique comme un renversement radical de perspective. L'étude du monde quantique nous amène à changer notre façon de concevoir la relation entre le sujet et l'objet, offrant en quelque sorte une porte de sortie...
Lire la suite

Divers penseurs ont invoqué l'existence de lois de la nature, la possibilité pour l'homme de les connaître et même la forme particulière de ces lois, comme arguments en faveur de l'existence de Dieu. Dans cet article, la théologienne et physicienne Lydia Jaeger examine dans quelle mesure et sous quelle forme de tels arguments sont défendables compte tenu de nos connaissances physiques et philosophiques actuelles. Il défend une version spécifique de la preuve physico-théologique qui établit l’irrationalité d'un refus de l'explication des lois par Dieu....
Lire la suite

Les travaux d’Olivier Rey, philosophe des sciences et chercheur au CNRS sont très bien reçus dans les milieux prônant la « sobriété heureuse » et la « décroissance ». Sa connaissance de la pensée moderne et des représentations de la nature qu’elle a conjurées l’amènent à émettre un jugement sans concession sur les situations de crises actuelles que notre monde traverse, précédent, et faisant écho à la critique du paradigme technocratique du Pape François dans son encyclique Laudato si’. La décroissance à laquelle Olivier Rey appelle nos sociétés moderne n’est pas un simpliste retour en arrière, mais l’art de trouver la mesure de l’échelle humaine dans l’intégration lucide des limites de la planète, des ressources naturelles, mais aussi de la finitude de notre commune humanité (Une question de taille, Paris, Stock, 2014). Le Centre de Recherche en Entreprenariat Social, la Chaire Jean Bastaire pour une vision chrétienne de l’écologie in...
Lire la suite

Convergence NBIC, robotique, transhumanisme, l'Europe en tant que colonie numérique des GAFA?... Quel sera l'impact du développement des Intelligences Artificielles pour notre société? L'audition du Dr Laurent Alexandre au sujet des enjeux économiques et autres de l'IA lors de la Table Ronde "Questions politiques, sociétales et économiques liées à l'irruption des technologies de l'intelligence artificielle" du 19 janvier 2017 au Sénat. Session organisée par l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques. Durée 19:29. Niveau grand public instruit. ...
Lire la suite


Deux conversations avec le philosophe, mathématicien et romancier Olivier Rey autour de son dernier livre "Quand le monde s'est fait nombre" (Stock, octobre 2016) au sujet de l'essor de la statistique et la relation entre science et société. 1. Emission Les Chemins de la Philosophie avec Adèle van Reeth, Diffusion sur France Culture le 18 novembre 2016, durée 53 minutes. 2. Emission Philanthropos "Entre nous soit dit" avec Fabrice Hadjadj, durée 56 minutes. Niveau grand public instruit....
Lire la suite

Pour un dialogue sciences et religion : le point de vue d'un philosophe. Michel Simon, fort de sa longue expérience de l'interaction des problèmes et enjeux liés à la rencontre des sciences expérimentales et de la foi chrétienne, propose ici la synthèse à un colloque dédié à cette question (Revue de l'Institut Catholique de Lyon, no 36, 2005). Niveau grand public cultivé. Pour lire, cliquer sur le titre de l'article....
Lire la suite


Lorsqu'on pense aux textes religieux et à ce qu'ils sont censés nous fournir, on pense au sens, au pourquoi, à une réponse qui d'une certaine manière éclaire tout, mais qui pourtant ne se trouve nulle part lorsque l'on cherche les causes proximales d’un phénomène quel qu'il soit. Aux sciences on demande d’identifier le comment, les mécanismes d'apparition, les régularités, les périodicités, les lois et l'on doit aussi poser en principe que ce qui explique la nature pourra se trouver à l'intérieur de la nature. Il semblera donc difficile de valider un enseignement des religions sur la présence d’un esprit divin ayant créé l'univers, sur sa venue dans cet univers ou sa manifestation dans des personnes saintes ou des lieux saints, à la manière d'une conclusion que trouverait la science. D’un autre côté, les conclusions de la science ne semblent répondre à aucune des grandes questions essentielles sur l'existence sur le sens que posent les religions....
Lire la suite