Lydia Jaeger passe ici en revue toute la gamme des positions de différents théologiens sur la question des rapports entre Dieu et le hasard. Depuis ceux qui pensent que le hasard est le moyen que Dieu utilise pour agir incognito dans le monde, jusqu'à ceux qui pensent que l'existence d'un vrai hasard serait un problème pour la toute puissance de Dieu, en passant par ceux pour qui Dieu étant transcendant aux causes qui agissent notre monde ne devrait pas logiquement être concerné par cette question.Lydia Jaeger aborde également la façon dont le hasard limite les prétentions du scientisme et pose un problème au déisme. ...
Lire la suite

Depuis l’émergence du rationalisme, la spiritualité d’aujourd’hui, en particulier dans les mouvements New Age, a opéré de nombreuses tentatives pour connecter et réconcilier la réalité externe objective avec le monde intérieur subjectif. La physique quantique posant une approche non-linéaire et non-déterministe de la réalité, il n’a pas fallu longtemps pour que les gens décident que le non-manifesté et le manifesté se rencontrent au niveau quantique par un acte de conscience, se référant au principe d’incertitude d’Heisenberg et au chat de Schrödinger. Le potentiel infini de la conscience et la volonté créatrice opèrent au niveau des ondes et des particules. Des films tels que “Que sait-on vraiment de la réalité ?” (What the Bleep Do We Know ? – 2004) en ont fait une vinaigrette pour le moins épicée....
Lire la suite

"Les Sages d'Israël ont déployé depuis des millénaires une immense réflexion, dans la Mystique juive, sur les mystères de la création de l'univers. Ils sont remontés bien au-delà du premier instant de la création et ont affirmé des vérités qui s'opposaient à la pensée dominante issue de la philosophie grecque.L'esprit humain, dans la Physique quantique, déploie depuis moins d'un siècle ses équations et sa réflexion d'une part dans l'espace, depuis l'infiniment petit jusqu'aux extrémités de l'univers, mais aussi dans le temps, jusqu'aux premiers instants de la création, le fameux Big-Bang. Certains tentent même de remonter au-delà.La surprise c'est de voir que des découvertes fondamentales de la physique quantiques entrent en résonnance avec des pans entiers de la Mystique juive."...
Lire la suite


L'auteur propose un lien entre physique quantique et évolution du vivant. Les phénomènes de la vie reléveraient d'un ordre cosmique cohérent et immanent, comme le font les états quantiques des molécules qui sont la base de la vie. C’est un ordre transcendant, parce qu’il est composé par des formes d’états vides, dits virtuels, qui deviennent réels dans les mutations des molécules d’ADN. L’ordre complexe évoluant dans la biosphère n’est donc pas né à partir du chaos ni du néant, mais par la réalisation de l’ordre virtuel d’états quantiques qui existent déjà avant qu’ils ne deviennent réels. La biologie de Darwin s’applique à la surface mécanique des choses et doit être modifiée....
Lire la suite

Comment deux particules séparées dans l'espace peuvent-elles continuer à former un seul tout? Cette propriété nommée "intrication" est une des curiosités de la physique quantique, un domaine qui semble parfois énigmatique mais dont les applications servent déjà au quotidien...
Lire la suite

Etienne Klein explique que c'est en 1900 que le physicien allemand Max Planck utilise pour la première fois le terme « quanta » pour désigner les « paquets » d'énergie échangés entre la lumière et la matière. Cette idée nouvelle, qui lui sert d'artifice de calcul, sera exploitée en 1905 par Albert Einstein dans sa démonstration expérimentale de l'existence de l'atome : la physique quantique vient de naître...
Lire la suite


Après des considérations introductives sur la notion de vérité en physique, Alain Aspect, l'homme qui a démontré la non-séparabilité quantique nous décrit quelques unes des preuves expérimentales des aspects les plus étranges de la physique quantique. Parmi celle-ci l'expérience à "choix retardé". Un des paradoxe les plus extraordinaire de cette nouvelle physique. On construit un système où des particules peuvent passer en tant qu'ondes par deux chemins à la fois, ou en tant que particule par un seul chemin. Mais le dispositif final dont dépend le résultat de l'expèrience n'est mis en place que lorsque la particule s'est déjà engagée dans le dispositif ! Le futur pourrait-il agir sur le passé?...
Lire la suite

Le mot réel recouvre deux notions différentes. La première est celle du sens commun, à savoir que le réel est ce qui existe indépendamment de nous et de notre capacité de connaître. C'est l'interprétation traditionnelle qui a dominé jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, grosso modo, Spinoza, au XVIIème siècle, définit la " substance " comme ce qui existe indépendamment de moi et que je peux essayer de connaître.Il y a une autre école de pensée qui met sous ce mot quelque chose de toutà fait différent. Les premiers frémissements apparaissent avec Descartes quand il estime possible de douter de l'existence même d'une réalité. Son approche l'amène à justifier l'existence du réel grâce à l'existence de Dieu qui ne peut pas avoir le dessein de nous tromper...
Lire la suite