Du monisme au pessimisme : une lecture théologique et philosophique de Christian de Duve

Tentons de reprendre en quelques mots la «philosophie naturelle» du Professeur de Duve pour en manifester l’architecture. Partons du présupposé moniste que toute la réalité, tout l’être s’épuise dans une seule «substance»: l’Ultime réalité qui ne dépend de rien d’autre, mais qui comprend toute existence. La vie biologique, qui germe «sur» et par la matière physico-chimique, l’humain et sa pensée qui s’enracinent dans l’histoire évolutive du vivant, sont des manifestations de nécessités internes à cette Ultime réalité, que nous traduisons à notre niveau et partiellement (car nos facultés sont limitées) par les lois scientifiques.

Télécharger le fichier ci-dessous :