La création dans la science et la religion. Partie 1

La création est présentée comme acte d’un Dieu tout-puissant, elle vient de Dieu seul. L’Église donne aussi à cette idée une base trinitaire, la personne du Fils est créatrice, douée d’une fonction médiatrice. Les anciens conciles ont rappelé la bonté de toute chose créée. Ils ont aussi affirmé l'existance d'une transcendance radicale. Face à l’nterprétation panthéiste de l’évolution par E. Haeckel, le concile du Vatican défendra la différence entre création et créateur. Également la confiance dans la capacité de la raison de rechercher la vérité. L’idée de création est présentée par Vatican II comme appelant l’engagement de l’homme. L’idée de création s’anracine dans une réflexion sur le salut. Les définitions du Magistère ne concernent pas les données qui pourraient relever des sciences positives.