Le hasard entre sciences et mythes : Table ronde

M. Morange et P. Clavier s’affirment d'accord pour dire que l’on ne peut tirer de conclusion, qu'on ne peut faire de calcul de probabilité sur l'apparition de la vie. Morange p’ose la question de savoir si l’appel au hasard ne pourrait pas être le fruit d'une connaissance. Clavier se demande si parfois la représentation que l'on se fait de l'objet peut devoir progresser, sans qu’on doive en appeler à des instances métaphysiques trop élevées. Si à certaines échelles, la réalité physique se présente sous une forme qui dérange nos habitudes de pensée et de représentation, on n'en n'a pas moins affaire à une « réalité ». Dieu ne lui semble pas devoir se présenter comme une hypothèse opératoire dans les sciences de la nature, puisque toute réponse théiste ou athée à cette question métaphysique réclamera encore une justification.

mise en article VIII