Le modernisme comme controverse

‘La querelle moderniste peut être analysée à travers trois registres, la controverse, la crise et la condamnation. Cette fragmentation rend compte du processus de laïcisation et de sécularisation de la société française du début du xxe siècle permettant le déploiement d’une véritable controverse intellectuelle portant sur une question religieuse, tandis qu’en parallèle, crise et condamnation agitent et divisent un monde catholique encore profondément hiérarchisé.’ » Dans Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle 1/ 2007 (n° 25),p. 75-90. Consultable en ligne.

A lire sur : www.cairn.info/revue-mil-neuf-cent-2007-1-page-75.htm.