Les mathématiques, “honneur de l’esprit humain” – Laurent Lafforgue, Dominique Lambert et Fabrice Hadjadj

Fabrice Hadjadj, directeur de l'Institut Philanthropos, reçoit Laurent Lafforgue, mathématicien, médaille Fields, professeur à l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques ainsi que Dominique Lambert, docteur en Philosophie et en Physique, membre de l’Académie Royale des Sciences de Belgique et du Conseil Pontifical des Sciences, professeur aux Universités N-D de la Paix et de Namur. Est-ce qu’on a fait du tort aux mathématiques en les réduisant à une affaire de calculs et équations ou en les annexant exclusivement au projet technoscientifique (au moins dans l’imagination populaire)? Est-ce que Martin Heidegger avait raison en disant qu’on aurait dû classer les mathématiques avec la philosophie plutôt qu’avec les sciences dures, voyant notamment le nombre de grands philosophes qui étaient également des mathématiciens (Pythagore, Platon, Descartes, Leibniz…) ? Quel est le rôle dans la recherche mathématique de l’imaginaire, des intuitions esthétiques, de la contemplation ? Pour écouter l'émission, cliquer sur le titre de l'article. Durée 59 minutes, niveau universitaire/grand public instruit.

“Dans un livre publié par Jacques Maritain en 1945, Le règne de la quantité et les signes des temps, René Guénon écrit : «parmi les traits caractéristiques de la mentalité moderne se trouve la tendance à tout réduire au seul point de vue quantitatif(…).On pourrait presque définir notre époque comme étant essentiellement et avant tout le « règne de la quantité ». La perte du monde viendrait de sa mathématisation : au lieu de le considérer à partir de ses qualités sensibles, tel qu’il se donne dans notre expérience quotidienne, on ne le voit qu’à travers des équations… Mais en incriminant ainsi les mathématiques, ne risque-t-on pas de passer à côté des vraies causes du mal, et de négliger ainsi la discipline qui est « l’honneur de l’esprit humain » ?” (Fabrice Hadjadj)

Pour écouter l’émission, cliquer ici