Les prisons de l’esprit

‘La science et la culture sont au centre de l’homme moderne. Voilàpourquoi, au-delà des difficultés qui peuvent exister, un scientifique, citoyenimpliqué dans la société dans laquelle il vit, peut et doit soulever lesproblèmes posés par le développement des pseudosciences et des croyances. Ilest d’autant plus important que cela se fasse que la science est, pardéfinition, ce qui gêne les dogmatiques. Le rôle de citoyen du scientifiqueprend donc un sens particulier et s’élargit au-delà de la simple sphère du «paranormal » et son action dans la res-publica, par essence mêmepolitique, peut aider à mettre en évidence que croyances et paranormal sontintrinsèquement opposés à l’homme. Agone, 23 (2000), p. 109-129.

A lire sur : http://revueagone.revues.org/833