Petite visite guidée extracorporelle avec Olaf Blanke

Le neurobiologiste Olaf Blanke parle des études sur la décorporation effectuées dans les années 90 à Zurich par Theodor Landis, qui avait constaté le phénomène chez des patients migraineux et épileptiques. Blanke décrit la décorporation produite par la stimulation électrique du cerveau d'une patiente épileptique à Genève en 2001, une expérience reproductible qui a des implications pour notre compréhension de la perception du corps par notre cerveau. Blanke interprète l'expérience extracorporelle (vécue par 10% de la population selon des enquêtes fait par des psychologues) comme une «illusion très complexe» sans être pour autant une hallucination. Sans nier formellement la possibilité que quelque chose quitte vraiment le corps lors de telles expériences, il privilégie l'explication du phénomène en termes de la perturbation du sens de l'équilibre, des perceptions visuelles et tactiles qui empêcherait la fabrication d'une seule image neuronale du corps. Dans Campus Université de Genève, 65/03, p. 20-21. Niveau grand public instruit.

Mis en articles Q 6.4 Olaf Blanke Petite visite. Adresse internet http://www.unige.ch/presse/campus/pdf/c65/invite.pdf