Philosophie de la conscience selon Michel Bitbol (4) – Peut-on parler de la conscience?

Est-ce qu'une connaissance objective de la conscience humaine est une impossibilité logique? Dans cette 4ème partie de son entretien avec Assya Todorov au sujet de la philosophie de la conscience, Michel Bitbol nous explique le problème en citant Paul Claudel. Durée 3 minutes. Niveau universitaire/grand public instruit. Image: Paul Claudel. Pour voir la vidéo, cliquer sur le titre de l'article.

“Au moment déjà où on pose la question: “qu’est-ce que la conscience? Comment définir la conscience? Quelle est l’origine de la conscience?”, où simplement au moment où on dit le mot conscience, on a déjà tout faux, parce qu’on s’est éloigné de la conscience. On a visé quelque chose d’autre que la conscience. On est allé chercher une chose. Par exemple, si je vous dis: “J’aime les roses”, vous allez tout de suite évoquer les roses, vous allez éloigner votre esprit de son acte présent pour l’expédier dans un lieu lointain, imaginaire, dans lequel se trouvent les roses. Mais dans le cas de la conscience, c’est une erreur majeure. Expédier l’attention ailleurs que là où elle est assise en quelque sorte, c’est nous éloigner du thème même de notre enquête.”