Philosophie de la conscience selon Michel Bitbol (5) – Première et troisième personne

Dans cette cinquième partie de son entretien avec Assya Todorov au sujet de la philosophie de la conscience, Michel Bitbol décrit une différence importante entre la démarche épistémologique des sciences naturelles et celle de la phénoménologie. La science, visant l'objectivité et la validité universelle, fonctionne avec la seule perspective du point de vue en troisième personne, regardant l'expérience personnelle, subjective, comme un produit marginal du monde objectif. Pour la phénoménologie - et la philosophie kantienne - les positions se trouvent inversées, l'expérience vécue étant le point à partir duquel tous les autres discours se construisent. Durée 4 minutes. Niveau universitaire/grand public instruit. Pour voir la vidéo, cliquer sur le titre de l'article.