Physique et réalité – Bernard d’Espagnat et Thierry Magnin

Dans cet entretien, D’Espagnat expose que la mécanique quantique pose d'elle-même des questions philosophiques. Il présente la notion d’enchevêtrement comme une conséquence des axiomes de la mécanique quantique et insiste sur le fait qu’à ses yeux l’implication surprenante d'un enchevêtrement à grande distance est là pour y rester. Il expose comment avec la mécanique quantique on passe d’une physique descriptive à une physique prédictive. Il considère cependant qu’on doit refuser l’impasse sur la notion d’être et qu'il faut justifier la capacité du réel nous répondre « non ». Il élabore finalement quelques remarques vers une ontologie du mystère, où l’aspect d’incomplétude qui stimule l’approche symbolique et émotionnelle existerait non seulement dans l’art ou la littérature mais aussi dans la science. Pour lire, cliquer sur le titre de cet article.

Télécharger (PDF, 4.24MB)