Quand les technosciences cherchent à améliorer le vivant

C’est dans la dernière partie du XXème siècle qu’on donna le nom de « technosciences » aux nouvelles technologies qui défient actuellement la chronique : les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l’information et de la communication, ainsi qu’à leurs liens (et, nous le verrons, leur convergence, notamment avec les neurosciences). Les chimistes sont capables de fabriquer des nanomatériaux, des nanoparticules mais aussi des nano-puces électroniques ou des nano-biopuces à ADN, éléments produits à l’échelle du nanomètre, le milliardième de mètre. Les applications présentes et attendues concernent de très nombreux domaines, depuis l’électronique, la chimie, l’aéronautique, l’automobile, l’agroalimentaire, les textiles… jusqu’à la médecine et la chirurgie en passant par la biologie.

Télécharger (PDF, 2.05MB)