Avec plus de 600 000 vues sur YouTube en moins de 3 mois depuis sa sortie, le film de Valérie Seguin et Dominic Bachy intitulé "Et si la mort n'existait pas?" sur les expériences de mort imminente montre l'intérêt considérable du grand public pour le sujet. Sciencesetreligions en offre une lecture critique de ce documentaire où interviennent plusieurs scientifiques connus pour leur travail dans le domaine (Steven Laureys, Sylvie Dethiollaz, Pim van Lommel, Mario Beauregard). Pour regarder le film et lire nos réactions, cliquer sur le titre de l'article. Durée 50 minutes, niveau grand public (instruit). ...
Lire la suite

Conférence donnée par Helen de Cruz (Oxford Brookes University) au colloque de l'ESSSAT (European Society for the Study of Science and Theology) le 21 avril 2018 à Lyon-Valpré: "Le rôle de l'émerveillement dans la pensée scientifique et religieuse". Durée 59 minutes, niveau grand public instruit. Pour regarder la conférence en anglais ou avec traduction française, cliquer sur le titre de l'article. Image: Chris 73 / Wikimedia Commons....
Lire la suite

Philip Clayton, professeur à la Faculté de Théologie de Claremont en Californie, en dialogue avec Peter Bannister à l'Université Catholique de Lyon le 5 octobre 2017. Enregistrement réalisé par Marion Tinel. (2/4) Emergence de la personne humaine, existence de l'âme, neurosciences, expériences de mort imminente. Durée 20 minutes. Niveau universitaire/grand public instruit....
Lire la suite


Récemment, la presse populaire a manifesté beaucoup d’intérêt pour les origines cérébrales de la croyance en Dieu et plus généralement des attitudes religieuses, menant parfois à des affirmations assez excessives. Souvent les titres choisis avant tout pour faire vendre, exagèrent le message de l’article ou du livre dont ils parlent.Les titres de plusieurs articles, et même d'un livre, donnent l’impression que la croyance en Dieu serait programmée génétiquement. Ceci est une grosse exagération.' Court extrait du livre Dieu, l'homme et le cerveau (Croire Pocket, 2012). Niveau grand public....
Lire la suite

Court article de Peter Clarke (neurobiologiste, Université de Lausanne) sur l'avenir des neurosciences vu dans une perspective chrétienne. 'Un des aspects passionnants de la recherche scientifique est que nous ne savons pas à l'avance ce que nous trouverons. Les croyances les plus chères peuvent être confirmées ou contestées. Cela peut être déconcertant quand une découverte scientifique remet en question nos convictions au sujet de notre propre nature - notre psychologie ou notre spiritualité. Quand nous entendons ou lisons des rapports d'une telle découverte, il convient de chercher un équilibre entre la prudence critique et l'ouverture.' Extrait du livre Dieu, l'homme et le cerveau (Croire Pocket, 2012). Niveau grand public....
Lire la suite

Lionel Naccache (neurologue) et Claude Riveline (professeur de gestion à l’Ecole des Mines de Paris) parlent de la relation entre le comportement rituel (gestes répétés, y compris dans un contexte religieux), et l'activité mentale impliquée, sans porter de jugement sur le contenu des rites religieux eux-mêmes. Niveau grand public instruit.'Les travaux du docteur Naccache montrent que les chemins de la pensée et de la mémoire sont bien plus divers que ne le croient ceux qui s’en tiennent au seul pouvoir de la raison. Des gestes répétés, des perceptions de tous ordres, conscientes ou inconscientes, impriment dans nos cerveaux des marques durables, qui ont de grands effets sur nos pensées et nos comportements. Ces découvertes jettent une lumière nouvelle sur le pouvoir des rites, si présents mais si mal compris dans la vie des organisations.' Dans Le journal de l'école de Paris du management, 2010/4 N°84, p. 7-13. Article consultable en ligne....
Lire la suite

Introduction: ‘Les rapports entre religion et psychiatrie ont toujours été marqués par la tension entre la foi et la science, entre deux risques réductionnistes. D’un côté le réductionnisme scientifique où un certain scientisme neuroscientifique voit dans les phénomènes religieux des délires, de l’épilepsie temporale, de l’hystérie, de la névrose obsessionnelle ou des troubles dissociatifs ; alors qu’en face on assiste à un réductionnisme religieux, avec le créationnisme, le spiritualisme, le dualisme, les gnoses et les dogmes. Entre-deux planent des zones frontières, notamment autour des expériences de mort imminente, de l’effet placebo, ou des états modifiés de conscience, comme la transe ou l’extase, avec ou sans drogues.’ Niveau grand public instruit. Dans Courrier du médecin vaudois – 8 – novembre 2012 (« Dieu au cabinet »)....
Lire la suite


L'article explique l'importance de la découverte de la synapse pour les neurosciences et le rôle de cerveau perçu comme une «unité centrale», ainsi que les avancées scientifiques liées à la neuro-imagerie (IRM/TEP) grâce auxquelles des équipes actuelles travaillent sur la fabrication de «neuroprothèses» qui peuvent remplacer des membres humains. Olaf Blanke, directeur du Centre des Neuroprothèses de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, essaie de formuler un modèle neurobiologique de la conscience de soi. Il décrit les modifications dans le cerveau qui peuvent être produites par la vue d' «objets techniques de contrôle» (violon, smartphone tactile…) et les expériences suggérant que nous pouvons confondre notre visage ou corps avec celui d'un autre (la stimulation électrique du gyrus angulaire dans le cortex pouvant induire des illusions extra-corporelles). Propos recueillis par Madeleine AKTYPI dans Tracés : bulletin technique de la Suisse romanden°...
Lire la suite