Depuis plusieurs années, en France et à l’étranger, les recherches sur le spiritisme se sont multipliées. Le frémissement bibliographique est réel et il intéresse des spécialistes venus d’horizons très divers:historiens, anthropologues,psychologues,spécialistes de l’histoire de la mort, de la religion, des femmes, des cultures urbaines et des imaginaires sociaux. Le revers de la médaille est que chacun tire le sujet dans le sens de ses problématiques spécifiques sans qu’on sache toujours très bien dans quel contexte culturel, social, religieux et politique le phénomène à vu le jour. Né dans les premières années du Second Empire, théorisé par Allan Kardec, auteur en 1857 du fameux Livre des esprits,il a pris en France une tournure très particulière, funéraire et religieuse, sans véritable équivalent dans le monde anglo-américain. C’est à clarifier les origines,les formes,la socio-logie et la signification de ce premier grand «moment» de l’histo...
Lire la suite



‘Le spiritisme est peut-être le seul nouveau mouvement religieux, hors descultes reconnus, qui ait été près de réussir en France. On peut poser la questionautrement: a-t-il vraiment échoué ? Le déclin des grandes religionstraditionnelles n'a en effet pas laissé, automatiquement, la place aurationalisme. Les Français croient beaucoup moins à la résurrection des mortsmais bien davantage à la réincarnation. Ils n'envisagent plus que ceux dont ilsportent le deuil soient expédiés en enfer ni même peut-être au paradis, où, n’yayant pas de réseaux sociaux d'amis, ils s'ennuieraient certainement; mais ilsles imaginent à proximité immédiate. Sous forme d'esprits. Ou d'anges...Et si nous vivions, sans le savoir, une époque para-spirite ?’ Emission France Inter ‘La Marche de l’Histoire’, le 24 avril 2013. JeanLebrun avec Guillaume Cuchet. 29 minutes. Niveau grand public....
Lire la suite