Selon l’auteur, la principale source de conflit entre science et religion ‘n'est pas le rejet religieux de théories scientifiques spécifiques (que ce soit l'héliocentrisme au 17ème siècle ou la biologie évolutive aujourd'hui); au fil du temps la plupart des religions trouvent un moyen de faire la paix avec la science bien établie. Plutôt, les démarches scientifique et religieuse entrent en conflit sur une question bien plus fondamentale: à savoir, ce qui constitue une preuve.' Conférence prononcée le 23 mai 2013 à l’Ecole Normale Supérieure, Paris. Niveau grand public instruit....
Lire la suite