On parle beaucoup actuellement de la nécessité de la transition énergétique. Mais que veut-on dire exactement? Est-ce qu'on peut s'appuyer sur de réelles transitions survenues dans le passé, ou est-ce qu'il faudrait plutôt parler d'additions de différents moyens de produire de l'énergie sur un modèle cumulatif (notre production de charbon, par exemple, n'ayant jamais été aussi élévée qu'à l'heure actuelle)? Le récit historique du rapport de l'homme à l'énergie suit-il un développement linéaire, ou est-ce que cette supposée linéarité fausse une réalité beaucoup plus complexe? Voilà ce que pense l'historien des sciences et chercheur au CNRS Jean-Baptiste Fressoz, qui offre une lecture provocante de l'histoire de l'énergie dans laquelle les évolutions technologiques telles que l'essor de la voiture individuelle ("l'imposition du monopole automobile") au détriment du vélo et des transports en commun reflètent surtout le jeu d'intérêts économiques, politi...
Lire la suite

L'astrophysicien Jacques Blamont, impliqué depuis les années 1960 dans le développement du programme spatial français, est l'auteur de l'ouvrage "Introduction au siècle des menaces" (Editions Odile Jacob, 2004). Dans cet entretien pour Thinkerview il revient sur les questions telles que les conséquences systémiques du changement climatique, de la croissance démographique et l'augmentation de la consommation des ressources naturelles, en dialogue avec Pablo Servigne, dont le livre "Une autre fin du monde est possible : vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)" vient de paraître chez Seuil. Est-ce que les institutions religieuses telles que l'Eglise catholique peuvent jouer un rôle positif pour faire face aux grands défis de l'heure actuelle pour l'humanité? Niveau grand public instruit. Durée 1h33. ...
Lire la suite

Le mathématicien et philosophe Olivier Rey, enseignant à la Sorbonne et chercheur au CNRS, vient de publier le livre "Leurre et malheur du transhumanisme" chez Desclée de Brouwer. Nous présentons une sélection d'entretiens récents avec l'auteur. Pour plus de détails, cliquez sur le titre de l'article. Niveau grand public instruit....
Lire la suite

Dans cet entretien avec Alexia Soyeux dans la série Présages, Laurent Testot, auteur de l'ouvrage "Cataclysmes: Une histoire environnementale de l'humanité" (Payot, 2017, Prix Léon de Rosen 2018 de l'Académie Française) parle des rapports des civilisations avec l'environnement à divers moments de l'histoire ainsi qu'à l'heure actuelle. Il aborde notamment (en tant qu'athée) la question du rôle des grands religions en lien avec l'impact de l'homme sur son habitat naturel. Essayant de contester des récits simplistes de phénomènes historiques souvent complexes, Laurent Testot offre entre autres une lecture critique du livre "Effondrement" de Jared Diamond (malgré son estime pour l'auteur), contestant son analyse au sujet des Vikings, Mayas et les habitants de l'Ile de Pâques. Se tournant vers l'avenir, il voit un effondrement global comme assez probable (certains pays comme la Syrie s'étant déjà effondrés) à la lumière des données scientifiques, malgré la "surenchè...
Lire la suite

Ceux qui suivent notre site depuis un certain temps auront peut-être remarqué que nous nous intéressons de près à un certain nombre de penseurs francophones qu’on pourrait qualifier de “collapsologues”, pour utiliser un terme qui circule depuis la sortie en 2015 du livre Comment tout peut s’effondrer (Seuil Anthropocène) de Pablo Servigne, ingénieur agronome, et […]...
Lire la suite

Figure inclassable, l’ingénieur russo-américain Dmitry Orlov a acquis une certaine notoriété dans le milieu des “penseurs de l’Effondrement” pour ses analyses systémiques de l’état actuel du monde occidental comparé avec la dernière période de l’Union Soviétique et les années chaotiques suivant son démantèlement. Il avait notamment été l’un des seuls commentateurs à lancer l’hypothèse d’un […]...
Lire la suite

Entretien avec Martine Capron, écopsychologue, et son mari Jean-Pascal van Ypersele, professeur à l'Université Catholique de Louvain et ancien vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Interview réalisé par Clément Montfort dans la série NEXT. Durée 62 minutes. Niveau grand public instruit. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article. ...
Lire la suite

Entretien avec Dominique Bourg, auteur du livre "Une nouvelle terre" (Desclée de Brouwer, mars 2014), au sujet de la relation entre croissance économique et urgence écologique. "La compétitivité, ça existe bien sûr dans le vivant. Mais la compétitivité, ça coûte très cher, et c'est des comportements qui sont nécessairement des comportements partiels. Si vous avez une société dans laquelle la compétitivité est devenue la règle absolue, c'est forcément une société qui déglingue le vivant, parce que dans le vivant, la compétitivité, elle est cantonnée, elle est sectorisée, elle n'a de sens qu'à certains moments. [...] Et ce qui fait la force d'un collectif, c'est la solidarité. Nous sommes - le collectif humain - face à des problèmes environnementaux gigantesques. La première chose, c'est redevenir solidaire." Interview réalisée par François Ruffin. Durée 28 minutes. Niveau grand public instruit. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article...
Lire la suite

Dominique Bourg de l'Université de Lausanne, auteur du livre "Une Nouvelle Terre" (Desclée de Brouwer, mars 2018) examine la question de l'interprétation du terme "Anthropocène", notion selon laquelle l'homme serait devenu force géologique par rapport au système terre. Comment en sommes-nous arrivés là? Quelle spiritualité se dégage de la civilisation occidentale contemporaine? Est-ce qu'il existe des "signaux faibles" d'un changement d'attitude? Durée 38 minutes. Niveau universitaire/grand public instruit. Pour écouter, cliquer sur le titre de l'article. Image: cimetière de bateaux sur la mer d'Aral. Zhanat Kulenov / UNESCO....
Lire la suite

"Philosophe et Président du conseil scientifique de l'ex-Fondation Hulot, Dominique Bourg signe son premier essai "Une Nouvelle Terre" aux éditions Desclée de Brouwer. Nous l'avons rencontré à l'UNIL, l'université de Lausanne où il enseigne à l'Institut de géographie et durabilité. "Notre civilisation est si matérialiste qu'elle détruit paradoxalement les bases matérielles de notre vie commune, ceci dans une indifférence quasi générale. Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Comment rendre compte de notre capacité de destruction sans égale ? On tente de répondre à partir de l'époque qui nous échoit : celle de l'Anthropocène (qui marque les dommages irréversibles introduits dans l'environnement), celle aussi de l'envolée du numérique et d'un délitement parallèle et conjoint de nos démocraties. Ce parcours permet de dégager les racines spirituelles de la violence que nous nous infligeons à nous-mêmes comme à notre environnement. Or la spiritualité est...
Lire la suite