Inès Safi, chercheuse en physique théorique au CNRS, parle de la relation entre l'Islam et la science moderne, en soulignant la contribution de la tradition islamique à la pensée scientifique, notamment au Moyen Âge. Elle conteste la vision historiographique d'un Ernest Renan, pour qui l'Islam était le "dédain de la science", un système de pensée rigide, intrinsèquement inférieur à la philosophie grecque et le rationalisme des Lumières. Vidéo du projet Islam et Science. Durée 12 minutes. Niveau grand public instruit. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article....
Lire la suite

Conclusion de la série de conversations entre le Père Thierry Magnin, Recteur de l'Université Catholique de Lyon, et le Frère Philippe Cochinaux, Provincial des Dominicains de Belgique. Dans cette partie finale, Thierry Magnin parle de son parcours personnel par rapport au dialogue entre science et foi, proposant une approche qui évite le concordisme tout comme le discordisme. Mais comment répondre dans le cadre d'un tel dialogue à ceux qui disent que l'idée de Dieu n'est que le résultat de la sélection naturelle darwinienne pour nous protéger contre l'angoisse de la mort? Durée 10 minutes. Niveau grand public instruit. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article. ...
Lire la suite

Dans cet entretien réalisé par le Cercle Politeia le 7 octobre 2017 à Bordeaux, Olivier Rey répond à la question: "Pensez-vous, comme Alain de Benoist, que la modernité est la conséquence de principes chrétiens?", en faisant référence aux idées du mathématicien René Thom (1923-2002) et l'anthropologue René Girard (1923-2015). Est-ce que la distinction logique entre causalité et condition de possibilité peut nous aider à éviter les affirmations excessivement tranchantes et superficielles, telles que "le christianisme n'a rien à voir avec une modernité (scientifique) qu'il a essayé de combattre" d'un côté et "c'est le christianisme qui a engendré la modernité et en porte la responsabilité" de l'autre? Durée 5 minutes. Niveau grand public instruit. Pour voir la vidéo, cliquer sur le titre de l'article. Image: sculpture de Galilée par John Massey Rhind (1860-1936), Pittsburgh....
Lire la suite

Brûlé vif en tant qu’hérétique le 17 février 1600 à Rome 8 ans après avoir été livré à l’Inquisition, le philosophe et ancien dominicain Giordano Bruno est fréquemment présenté comme une figure emblématique de la lutte de la raison scientifique contre les forces de l’obscurantisme. “Premier homme moderne” pour certains, ses idées par rapport à […]...
Lire la suite

"Science et Tora en quête d'unité". Première conférence de l'ethnologue Jacques Goldberg, professeur à l'Université Paris V, directeur du laboratoire de biosociologie animale et humaine, dans le cycle "Sciences et judaïsme: deux discours inconciliables?" Conférence enregistrée à Paris en avril 2006. Vidéo du campus numérique juif Akadem. Durée 61 minutes, niveau universitaire/grand public instruit....
Lire la suite

Cours de Fabrice Hadjadj dans le cadre du cycle sur la philosophie de l'art et la technique à Philanthropos (Institut Européen des Etudes Anthropologiques) examinant la naissance du projet technoscientifique moderne à l'époque de Galilée, Francis Bacon et René Descartes, ainsi que sa relation avec la pensée religieuse. Hadjadj offre une lecture critique de la récupération de l'affaire Galilée par un athéisme militant et anticlérical, soulignant notammment la contribution du grand astronome à l'évolution de l'herméneutique biblique. Il conteste également des idées reçues sur Descartes en provenance de certains théologiens et écologistes, selon lesquels l'auteur du Discours de la Méthode serait responsable pour les dérives ultérieures de la technoscience (volonté de domination de la nature, dualisme radical entre corps et esprit...), estimant qu'une étude attentive des textes révèle une pensée beaucoup plus nuancée. Niveau grand public instruit. Durée 1 heur...
Lire la suite


Pour un dialogue sciences et religion : le point de vue d'un philosophe. Michel Simon, fort de sa longue expérience de l'interaction des problèmes et enjeux liés à la rencontre des sciences expérimentales et de la foi chrétienne, propose ici la synthèse à un colloque dédié à cette question (Revue de l'Institut Catholique de Lyon, no 36, 2005). Niveau grand public cultivé. Pour lire, cliquer sur le titre de l'article....
Lire la suite


Lorsqu'on pense aux textes religieux et à ce qu'ils sont censés nous fournir, on pense au sens, au pourquoi, à une réponse qui d'une certaine manière éclaire tout, mais qui pourtant ne se trouve nulle part lorsque l'on cherche les causes proximales d’un phénomène quel qu'il soit. Aux sciences on demande d’identifier le comment, les mécanismes d'apparition, les régularités, les périodicités, les lois et l'on doit aussi poser en principe que ce qui explique la nature pourra se trouver à l'intérieur de la nature. Il semblera donc difficile de valider un enseignement des religions sur la présence d’un esprit divin ayant créé l'univers, sur sa venue dans cet univers ou sa manifestation dans des personnes saintes ou des lieux saints, à la manière d'une conclusion que trouverait la science. D’un autre côté, les conclusions de la science ne semblent répondre à aucune des grandes questions essentielles sur l'existence sur le sens que posent les religions....
Lire la suite