‘La querelle moderniste peut être analysée à travers trois registres, la controverse, la crise et la condamnation. Cette fragmentation rend compte du processus de laïcisation et de sécularisation de la société française du début du xxe siècle permettant le déploiement d’une véritable controverse intellectuelle portant sur une question religieuse, tandis qu’en parallèle, crise et condamnation agitent et divisent un monde catholique encore profondément hiérarchisé.’ » Dans Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle 1/ 2007 (n° 25),p. 75-90. Consultable en ligne....
Lire la suite


Le biologiste Michel Morange de l'École Normale Supérieure nous rappelle tout d'abord de nombreux grands scientifiques ont été des croyants. Il rappelle également le rôle positif joué par la théologie chrétienne dans l'émergence de la science moderne. En affirmant que le monde était compréhensible et ordonné par les lois divines, en soulignant l'existence d'un processus historique c'est à dire d'une évolution du monde, le christianisme, malgré l'affaire Galilée, a été un ferment du développement de la science. L'intelligent design est critiquable au plan scientifique et théologique en faisant de Dieu un Dieu "bouche trou" et en comprenant mal le rôle du hasard dans l'évolution. Si la science et la foi sont compatibles, la foi doit parfois se laisser bousculer par la science et par les nouveautés qu'elle découvre. ...
Lire la suite

Document historiquement important par rapport à la "crise moderniste" à l'intérieur de l'Eglise catholique au début du XXe siècle. Texte français du motu proprio «Sanctorum antistitum » (serment anti-moderniste) promulgué par le Pape PIE X 1er septembre 1910. Pour lire, cliquer sur le titre de cet article....
Lire la suite

Le conflit entre religion et science est-il inévitable de iure? Sur le plan intellectuel, et situant la question dans un contexte chrétien, le croyant qui affirme l'unité essentielle de la vérité et qui reconnaît que foi et raison ont endernière instance la même source transcendantale doit répondre 'non'. Mais est-ce qu'au niveau des événements contingents du « malencontreux fossé de l’histoire » (Lessing) nous avons su éviter un tel conflit? Ici la réponse serait sans doute moins sûre, et moins rassurante.' Niveau grand public instruit. ...
Lire la suite



Document papal essentiel pour la compréhension des enjeux de la "crise moderniste" à l'intérieur de l'Eglise Catholique au début du XXe siècle. "Par un malheur vraiment lamentable, notre temps, qui ne souffre aucun frein, s'attache souvent, dans la recherche des vérités supérieures, à des nouveautés au point que, délaissant ce qui est en quelque sorte l'héritage du genre humain, il tombe dans les plus graves erreurs. Ces erreurs sont beaucoup plus dangereuses s'il s'agit des sciences sacrées, de l'interprétation de la Sainte Écriture, des principaux mystères de la foi. Or, il est vivement déplorable qu'on rencontre, même parmi les catholiques, un assez grand nombre d'écrivains qui, sortant des limites fixées par les Pères et par la Sainte Église elle-même, poursuivent, sous prétexte d'interprétation plus approfondie et en se réclamant du point de vue historique, un prétendu progrès des dogmes qui, en réalité, en est la déformation." Pour lire le document ...
Lire la suite

L'article examine l'épistémologie de Blaise Pascal en tant que mathématicien et croyant. Quelle est la relation entre foi et raisonnement dans sa pensée? Que veulent dire pour lui les mots «croire» et «savoir» dans les deux cas des démonstrations rationnelles et de l'expérience des «vérités divines»? Intervention dans le cadre du Séminaire «Raison et Foi» de l'Institut européen en sciences des religions, janvier 2008 Niveau grand public instruit. Pour lire, cliquer sur le titre de l'article....
Lire la suite