Tentons de reprendre en quelques mots la «philosophie naturelle» du Professeur de Duve pour en manifester l’architecture. Partons du présupposé moniste que toute la réalité, tout l’être s’épuise dans une seule «substance»: l’Ultime réalité qui ne dépend de rien d’autre, mais qui comprend toute existence. La vie biologique, qui germe «sur» et par la matière physico-chimique, l’humain et sa pensée qui s’enracinent dans l’histoire évolutive du vivant, sont des manifestations de nécessités internes à cette Ultime réalité, que nous traduisons à notre niveau et partiellement (car nos facultés sont limitées) par les lois scientifiques....
Lire la suite

Nul ne sait ce qu'il y avait avant le big bang. Mais pourquoi voulez-vous que ce soit un Dieu ? Quant au principe anthropique fort qui consiste à dire que notre existence est la finalité de l'Univers, c'est une escroquerie intellectuelle. Ce que j'ai compris de la physique, c'est que l'Univers est en expansion, qu'il se refroidit et qu'il va vers la mort thermique. Cela n'empêche pas qu'il y ait eu par exemple sur Terre un progrès de la complexité ; mais que restera-t-il de cette complexité, une fois que le Soleil se sera éteint ? Ce que la physique nous apprend, c'est plutôt l'inéluctabilité de la mort. En quoi cela donne-t-il un sens à l'Univers ? En quoi cela pousse-t-il à croire en Dieu?' , Propos recueillis par Christophe LABBE et Olivia RECASENS. Le Point, 5 août 2010....
Lire la suite

Le terme d’énergie se trouve très présent chez Teilhard de Chardin, dans une vision trinitaire. Il y a quelque chose qui émane du fond des choses et du cœur de l’homme et qu’on peut considérer comme une énergie créatrice. Les sciences sont conduites à admettre que le fond des choses nous est inaccessible. Teilhard distingue l’énergie créatrice et Dieu lui-même, ne les identifiant pas et respectant l’altérité de Dieu....
Lire la suite


Dans la tradition bouddhiste, le concept d'un Dieu personnel n'est pas nécessaire, chacun doit trouver sa voie. Le principe créateur peut équivaloir à toute la beauté et la complexité produite par les lois de la nature. Il s’agit d’une adhésion à une forme de panthéisme inspirée de la position d’Einstein....
Lire la suite

Un univers qui a su inventer les étoiles, au lieu de s'en tenir à la chimie simple de l’hydrogène et de l’hélium, doit être compris comme un univers d’enchantement. Nous avons tous la même origine cosmique, ce qui nous rend tous interdépendants. Trinh Xuan Thuan s’oppose ainsi à la conception d’un homme considéré comme son produit insensé ou apparu par hasard,...
Lire la suite