Plus de cinquante ans après sa disparition en 1961, les écrits de la mystique italienne Maria Valtorta, auteure de 14000 pages manuscrites décrivant ses supposées visions de la vie du Christ et de la Vierge Marie entre 1943 et 1947 depuis son lit à Viareggio où elle était paralysée, continuent à déranger la théologie comme la science. Invité de l'émission 'Le Grand Témoin' de Radio Notre-Dame diffusée le 13 décembre 2016 suite au 1er Colloque International du Centre Valtorta à Lucca en Italie au mois d'octobre, François-Michel Debroise revient sur la controverse et les enjeux du 'cas Valtorta'. Durée 42 minutes. Niveau grand public. ...
Lire la suite

Aujourd'hui l'Eglise catholique fête l'apparition de la Vierge Marie à Guadalupe au Mexique à l'Indien (St) Juan Diego en 1531. Aujourd'hui parmi des lieux de pèlerinage les plus fréquentés au monde (visité par 7,2 millions de personnes le 12 décembre 2014), la Basilique de Notre-Dame de Guadalupe contient la célèbre Tilma (manteau) du voyant avec une image de la Vierge réputée "acheiropoïète" (litt. "non fait de main d'homme") parmi les croyants, objet non seulement d'une grande dévotion populaire en Amérique Latine, mais aussi d'un nombre croissant d'études scientifiques au cours des dernières décennies. Miracle ou légende pieuse? A vous de juger......
Lire la suite

Article du sociologue Christophe Colera (CNRS/Université de Strasbourg) sur les recherches de Ricardo Castañón-Gomez, docteur en psychologie clinique, figure majeure dans le dialogue entre science et foi en Amérique Latine, spécialiste de phénomènes religieux tels que les 'miracles eucharistiques', les états neurologiques chez les mystiques chrétiens etc. Niveau grand public. ...
Lire la suite

‘Réputé pour ses pouvoirs surnaturels, Sai Baba était capable, selon sesfidèles, de faire apparaître des objets, de guérir des maladies incurables ouencore de se souvenir de ses vies antérieures.Toutefois, de nombreuses polémiques avaient à plusieurs reprises touché legourou, et dans les années 70, un courant rationaliste en Inde le mit au défide réaliser ses miracles sous contrôle scientifique, ce que Sai Baba refusa. Ilfut qualifié de prestiditateur et d’imposteur. Dans ce même registre de lacontroverse, des accusations d’abus sexuels ont été porté à son encontre àplusieurs reprises, sans toutefois que le gourou ne soit inquiété une seulefois par la justice.’ Niveau grand public....
Lire la suite

‘Les phénomènes de stigmatisation, tels qu’on les a observés chez Louise Lateau, à Bois-d’Haine, en Belgique, et chez Thérèse Neumann, à Konnersreuth, en Bavière, ont suscité des controverses multiples. [...] Il n’entre pas dans le cadre de la présente étude de départager de si hautes autorités et de mettre fin à un débat qui oppose les uns aux autres les noms les plus illustres. Nous voudrions seulement, en relatant les faits tels qu’ils ont été observés par des médecins, en donner une description exacte et tirer de ces observations les seules conclusions immédiates qui s’en dégagent avec certitude. «Toulouse médical, novembre 1949, p. 534-564. Niveau grand public instruit...
Lire la suite


‘La science et la culture sont au centre de l’homme moderne. Voilàpourquoi, au-delà des difficultés qui peuvent exister, un scientifique, citoyenimpliqué dans la société dans laquelle il vit, peut et doit soulever lesproblèmes posés par le développement des pseudosciences et des croyances. Ilest d’autant plus important que cela se fasse que la science est, pardéfinition, ce qui gêne les dogmatiques. Le rôle de citoyen du scientifiqueprend donc un sens particulier et s’élargit au-delà de la simple sphère du «paranormal » et son action dans la res-publica, par essence mêmepolitique, peut aider à mettre en évidence que croyances et paranormal sontintrinsèquement opposés à l’homme. Agone, 23 (2000), p. 109-129....
Lire la suite

L'article catégorise les phénomènes mystiques liés au corps vivants (lévitation, stigmates, phénomènes de luminosité, 'myroblytie' (émission d'odeurs parfumées...) et morts (absence de rigor mortis, exsudation de liqueurs odorantes, absence de putréfaction...). Il est proposé que l'étude de ces phénomènes est impossible selon un modèle anthropologique dualiste (corps-psychisme(âme)) mais nécessite un modèle ternaire de l'être humain (corps-âme-esprit). Etudes sur la mort n° 129 (2006/1), p. 145-169. Niveau universitaire...
Lire la suite