‘Les phénomènes de stigmatisation, tels qu’on les a observés chez Louise Lateau, à Bois-d’Haine, en Belgique, et chez Thérèse Neumann, à Konnersreuth, en Bavière, ont suscité des controverses multiples. [...] Il n’entre pas dans le cadre de la présente étude de départager de si hautes autorités et de mettre fin à un débat qui oppose les uns aux autres les noms les plus illustres. Nous voudrions seulement, en relatant les faits tels qu’ils ont été observés par des médecins, en donner une description exacte et tirer de ces observations les seules conclusions immédiates qui s’en dégagent avec certitude. «Toulouse médical, novembre 1949, p. 534-564. Niveau grand public instruit...
Lire la suite


‘La science et la culture sont au centre de l’homme moderne. Voilàpourquoi, au-delà des difficultés qui peuvent exister, un scientifique, citoyenimpliqué dans la société dans laquelle il vit, peut et doit soulever lesproblèmes posés par le développement des pseudosciences et des croyances. Ilest d’autant plus important que cela se fasse que la science est, pardéfinition, ce qui gêne les dogmatiques. Le rôle de citoyen du scientifiqueprend donc un sens particulier et s’élargit au-delà de la simple sphère du «paranormal » et son action dans la res-publica, par essence mêmepolitique, peut aider à mettre en évidence que croyances et paranormal sontintrinsèquement opposés à l’homme. Agone, 23 (2000), p. 109-129....
Lire la suite

L'article catégorise les phénomènes mystiques liés au corps vivants (lévitation, stigmates, phénomènes de luminosité, 'myroblytie' (émission d'odeurs parfumées...) et morts (absence de rigor mortis, exsudation de liqueurs odorantes, absence de putréfaction...). Il est proposé que l'étude de ces phénomènes est impossible selon un modèle anthropologique dualiste (corps-psychisme(âme)) mais nécessite un modèle ternaire de l'être humain (corps-âme-esprit). Etudes sur la mort n° 129 (2006/1), p. 145-169. Niveau universitaire...
Lire la suite

Emission KTO sur Marthe Robin (1902-1981). Niveau grand public. ‘Le 75e anniversaire des foyers de Charité nous permet de redécouvrirMarthe Robin, grande figure mystique du XXe siècle, qui a su conformer peu àpeu sa vie à celle du Christ. En communiant à ses souffrances, par la Passionqu'elle revivait chaque semaine et les stigmates dont elle était marquée,Marthe a été associée au mystère de la Charité. Elle nous invite à suivre laspiritualité de l'offrande d'une vie simple et de l'abandon à Dieu.’...
Lire la suite

‘Or, bien que le positivisme comme courant philosophique soit arrivé, sur certains points, à des impasses [...], il existe une attitude intellectuelle qu'on pourrait appeler scientifique, qui est moins précise que les doctrines philosophiques positivistes à proprement parler et que je vais tenter d'expliquer et de défendre. Par la même occasion, je critiquerai les épistémologies alternatives qui ont eu tendance à fleurir sur la tombe du positivisme réel.’ Perspective matérialiste. Publié dans Psychanalyse, que reste-t-il de nos amours? éd. Francis Martens, Revue de l'Université de Bruxelles, 2000, 2, Editions Complexes....
Lire la suite

Pour expliquer le mystère des guérisons de Lourdes, athées et sceptiques invoquent les syndromes hystériques, les troubles psychosomatiques, la galvanisation des foules en prière, l'autosuggestion, les ressources inexploitées de l'esprit humain. Sans doute demain aura-t-on des réponses. Pour l'heure, beaucoup de ces "miracles" tiennent la science en échec. Niveau grand public. L’Express, 20 avril 2000....
Lire la suite