Nous présentons une sélection d'articles et entretiens concernant l'étude des "décorporations" de Nicolas Fraisse menée par Sylvie Dethiollaz et Claude-Charles Fourrier à l'Institut des Sciences Noétiques à Genève, ainsi que les implications éventuelles pour notre modèle de la conscience humain et la question de l'existence de l'âme. Sylvie Dethiollaz: "Ici, nous tenons à être parfaitement clairs et honnêtes: nous n’avons pas démontré scientifiquement quoique ce soit. Nous avons cependant mis en évidence que la conscience a des capacités beaucoup plus étendues que celles qui sont communément admises. Des facultés que la science actuelle ne peut pas expliquer. Nos expériences confirment qu’il est possible d’accéder à des informations sans passer par nos cinq sens. Selon le ressenti de nos “expérienceurs”, il s’agirait parfois d’une délocalisation de la conscience. Mais nous laissons ce point-là à la subjectivité. Même si, au niveau personnel,...
Lire la suite

Conférence donnée par Helen de Cruz (Oxford Brookes University) au colloque de l'ESSSAT (European Society for the Study of Science and Theology) le 21 avril 2018 à Lyon-Valpré: "Le rôle de l'émerveillement dans la pensée scientifique et religieuse". Durée 59 minutes, niveau grand public instruit. Pour regarder la conférence en anglais ou avec traduction française, cliquer sur le titre de l'article. Image: Chris 73 / Wikimedia Commons....
Lire la suite

Dans cette cinquième séquence de son entretien avec le Fr Philippe Cochinaux, Provincial des Dominicains de Belgique, le P. Thierry Magnin passe au sujet de l'intelligence artificielle, devant laquelle il est "à la fois fasciné et inquiet". Quelle est la relation entre l'intelligence constamment croissante de robots qui apprennent, qui sont capables de s'adapter, et celle de l'être humain? En quoi consiste la différence entre les deux? Est-ce que penser c'est seulement une histoire de capacités calculatoires? Les robots peuvent simuler les émotions, mais pourraient-ils un jour les éprouver, comme nous affirment certains spécialistes de l'IA? Qu'est-ce qu'on peut apprendre en étudiant des films de science-fiction qui nous confrontent avec nos propres fantasmes liés au "système technique" dont parlait Jacques Ellul, tels que le récent "Ex Machina" d'Alex Garland (2015)? Durée 10 minutes, niveau grand public. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article....
Lire la suite

Présentation par Michel Bitbol, chercheur en philosophe des sciences, au sujet du "Point aveugle de la science". Est-ce que la supposée objectivité de la science est réelle ou plutôt construite par l'élimination de tout ce qui est personnel, subjectif, suivi par l'oubli de ce processus de réduction? Pour Michel Bitbol, les révolutions scientifiques, telle que le développement de la physique quantique, se caractérisent par la remise en question des théories par le retour à la réalité concrète du travail d'observation. La prétendue objectivité de la recherche scientifique oublie également la dimension de l'expérience, du vécu personnel, pourtant omniprésente: privilégiant les invariants structuraux, la connaissance objective laisse derrière elle le connaissant et donc l'origine de cette connaissance. Durée 1 heure et 22 minutes. Niveau universitaire. Pour regarder la vidéo, cliquez sur le titre de l'article....
Lire la suite

La neurophénoménologie est une discipline scientifique inventée par le neuroscientifique chiléen Francisco Varela (1946-2001), co-fondateur du Mind and Life Institute pour le dialogue entre science et bouddhisme. L'originalité de cette approche de la question de la conscience humaine (human consciousness) réside dans la tentative de coordonner les informations venant des instruments d'exploration fonctionnelle du cerveau avec l'étude du vécu subjectif des sujets pendant cette exploration. Elle essaie donc de combiner les sources en première et troisième personne, mais sans dire quelle source - le fonctionnement neurobiologique du cerveau ou l'expérience - serait primaire au niveau causal, Varela lui-même considérant que la neurophénoménologie établissait une corrélation entre "deux ordres de phénomènes". Durée 7 minutes, niveau universitaire/grand public instruit. Pour voir la vidéo, cliquer sur le titre de l'article. Image: Francisco Varela à Dharamsala, 1994. Ph...
Lire la suite

Le philosophe Raymond Moody et le neurochirurgien Eben Alexander, intervenants lors du récent colloque parisien "La Conscience et l’Invisible", interviewés par Claude Corse pour Alternative Santé au sujet des Expériences de Mort Imminente (EMI). Quelles pourraient être les implications des EMI pour notre façon de regarder la mort, la santé, la douleur? Le Dr Moody soulève la question de la relation entre l'expérience de notre conscience et la réalité externe en soulignant le rôle positif du doute dans son enquête. Lui-même "expérienceur" suite à une méningite bactérienne foudroyante, le Dr Alexander nous offre son interprétation très personnelle du sujet, proche des catégories de pensée du Nouvel Âge. Il s'oppose au matérialisme scientifique duquel il était un partisan jusqu'au moment de son EMI, mais en tirant des conclusions volontairement peu orthodoxes par rapport à sa propre éducation chrétienne et en s'appuyant de manière assez controversée sur des...
Lire la suite


Le moine bouddhiste et biologiste Matthieu Ricard décrit le programme de recherche en «neurosciences contemplatives» lancées par des chercheurs à Harvard, Princeton, Berkeley, Madison et Zurich suite à une rencontre de l'Institut Mind and Life avec le Dalaï-Lama à Dharamsala en Inde. 'Pour reprendre les termes de Richard Davidson, « ces travaux semblent démontrer que le cerveau peut être entraîné et modifié physiquement d’une manière que peu de gens auraient imaginée.» Par ailleurs, Stephen Kosslyn, directeur du département de psychologie à l’université Harvard et spécialiste mondial de l’imagerie mentale, déclarait lors de la rencontre de l’Institut Mind and Life organisée au MIT de Boston : « Nous devons faire preuve d’humilité devant la masse de données empiriques fournies par les contemplatifs bouddhistes. ».' Dans View, le Journal de Rigpa, août 2009. Texte consultable en ligne....
Lire la suite

Faut-il mettre des limites à l'Intelligence Artificielle ? Comment la maîtriser et doit-on l'interfacer à nos cerveaux biologiques ? A l'ère des prothèses cérébrales, le risque de neuro-manipulation, de neuro-hacking et donc de neuro-dictature est immense. Nous devons encadrer le pouvoir des neuro-révolutionnaires comme Google : la maîtrise de notre cerveau va devenir le premier des droits de l'Homme.' Conférence du chirurgien et neurobiologiste Laurent Alexandre à l'USI ('Unexpected Sources of Inspiration'), juin 2014. Duréé 69 minutes. Niveau grand public instruit....
Lire la suite