Métabolisme, milieu interne séparé de l’extérieur, autorégulation et conservation constante de certaines valeurs sont des caractéristiques qui se présentent dès l’abord pour tenter de caractériser ce qu’est la vie. Ces capacités ne sont pas purement cybernétiques, qu’est-ce qui fait le pont ? L’autoréparation est essentielle à toute survie. Invention d’un système de reproduction conservateur, avec présence de mutations. Il y a donc compromis entre conservatisme et capacité d’innovation, qui a permis l’évolution. Pour lire, cliquer sur le titre de l'article....
Lire la suite

Longtemps savants et philosophes ont cherché à élucider la nature de la vie. L'idée de vie suggérait l'existence de quelque substance ou de quelque force spéciale. On pensait que la "matière vivante", comme on disait alors, différait de la matière ordinaire par une substance ou une force qui donnait des propriétés particulières. Et pendant des siècles, on a cherché à découvrir cette substance ou cette force vitale. En réalité la vie est un processus, une organisation de la matière. Elle n'existe pas en tant qu'entité indépendante qu'on pourrait caractériser. On peut donc faire l 'étude du processus ou de l'organisation, mais pas de l'idée abstraite de vie. On peut tenter de décrire, on peut tenter de définir ce qu'est un organisme vivant et non-vivant. Mais il n'y a pas de "matière vivante". Il y a de la matière qui compose les êtres vivants et cette matière n'a pas de propriété particulière que n'aurait pas ce qui compose les corps inertes....
Lire la suite