La philosophie des mathématiques occupe une position originale au sein de la philosophie des sciences. D’un côté, l’importance des mathématiques dans la science contemporaine est telle que, en principe, nulle enquête philosophique sur la science ne peut faire l’économie d’une réflexion sur la nature des mathématiques et de la connaissance mathématique. À l’horizon de la philosophie des mathématiques se jouent ainsi des questions fondamentales de philosophie des sciences, comme la possibilité de mener à son terme le programme de naturalisation de l’épistémologie ou encore le problème de l’applicabilité des mathématiques. D’un autre côté, la méthodologie des mathématiques semble éloignée de la méthodologie générale des sciences. Pour dire les choses de manière un peu caricaturale, le mathématicien ne travaille pas au laboratoire, les problématiques classiques de philosophie générale des sciences, qui valent pour les disciplines empiriques, ...
Lire la suite