Dominique Bourg de l'Université de Lausanne présente trois interprétations de la crise actuelle provoquée par l'arrivée d'une "Anthropocène" marquée par l'interaction entre l'homme et une nature radicalement impactée par l'activité humaine. Intervention lors du colloque « Comment penser l'Anthropocène ? », les 5 et 6 novembre 2015 au Collège de France, Paris. Durée 32 minutes. Niveau grand public instruit. https://www.youtube.com/watch?v=Agynk_fwbIQ...
Lire la suite


Docteur en philosophie, théologie et physique nucléaire, le père Joseph-Marie Verlinde pose la question de la frontière entre l'interprétation proprement scientifique des phénomènes tels que le paradoxe EPR (Einstein-Podolsky-Rosen) / intrication quantique et leur interprétation par le biais de la théorie ésotérique. Durée 4 minutes. Vidéo Famille Saint-Joseph, cycle Bêta, le 16 octobre 2016. Niveau grand public instruit. ...
Lire la suite

'L'évolution de l'univers a engendré par auto-organisation des formes de plus en plus complexes de la matière jusqu'à l'émergence d'une matière vivante et pensante.La matière animée - tout comme la matière inanimée, les organismes vivants ainsi que les matériaux- est formée de structures organisées de molécules résultant de l'interaction des composants atomiques et moléculaires entre eux. La chimie établit le pont entre les molécules de la matière inanimée et les systèmes moléculaires hautement complexes qui constituent les organismes vivants. La chimie moléculaire a développé un ensemble de méthodes très puissantes pour la construction de molécules toujours plus sophistiquées. La chimie supramoléculaire se fixe comme but l'édification d'assemblées nanométriques de molécules au moyen des interactions entre les molécules. La formation spontanée d'architectures organisées repose sur la mise en oeuvre d'informations au niveau moléculaire, en une sorte...
Lire la suite

Nul ne sait ce qu'il y avait avant le big bang. Mais pourquoi voulez-vous que ce soit un Dieu ? Quant au principe anthropique fort qui consiste à dire que notre existence est la finalité de l'Univers, c'est une escroquerie intellectuelle. Ce que j'ai compris de la physique, c'est que l'Univers est en expansion, qu'il se refroidit et qu'il va vers la mort thermique. Cela n'empêche pas qu'il y ait eu par exemple sur Terre un progrès de la complexité ; mais que restera-t-il de cette complexité, une fois que le Soleil se sera éteint ? Ce que la physique nous apprend, c'est plutôt l'inéluctabilité de la mort. En quoi cela donne-t-il un sens à l'Univers ? En quoi cela pousse-t-il à croire en Dieu?' , Propos recueillis par Christophe LABBE et Olivia RECASENS. Le Point, 5 août 2010....
Lire la suite

Dans ce très beau texte, extrait de son ouvrage "Les dérangeurs de l'univers", Freeman Dyson, un des géants de la physique du 20 ème siècle, nous montre comment les progrès de notre connaissance de l'univers nous amène à des interrogations philosophiques et métaphysiques que les courants de pensées aussi bien positivistes que matérialistes avaient cru pouvoir supprimer, au moins dans le domaine de la philosophie des sciences....
Lire la suite

Dans cette interview Alain Connes développe ses positions philosophiques sur l'existence d'une réalité mathématique extérieure au monde et qui lui préexiste, ce qu'il appelle la « réalité mathématiques archaïque » ? Une bonne façon de s'introduire à la pensée philosophique d'un des plus grands mathématiciens actuels. Propos recueillis par Olivier Postel-Vinay. Niveau grand public....
Lire la suite

Dans ce très beau texte, extrait de son ouvrage "Les dérangeurs de l'univers", Freeman Dyson, un des géants de la physique du 20 ème siècle, nous montre comment les progrès de notre connaissance de l'univers nous amène à des interrogations philosophiques et métaphysiques que les courants de pensées aussi bien positivistes que matérialistes avaient cru pouvoir supprimer, au moins dans le domaine de la philosophie des sciences...
Lire la suite