‘Il faut remettre à l'ordre du jour la critique de la religion comme aliénation. Et l'attitude critique vis-à-vis des vérités soi-disant révélées peut et doit s'étendre petit à petit à toutes les « abstractions » qui sont en réalité des constructions humaines mais qui, une fois réifiées, s'imposent aux hommes comme des fatalités extérieures qui les empêchent de devenir réellement maîtres de leur sort [...] La critique de la religion reste une étape irremplaçable dans la transformation de cette « vallée de larmes » en un monde véritablement humain, débarrassé à la fois de ses dieux et de ses maîtres.’ Dans : « Où va Dieu ? » Revue de l'Université Libre de Bruxelles, Complexe, Bruxelles, 1999. Consultable en ligne. Niveau grand public instruit. Perspective matérialiste....
Lire la suite

Le terme d’énergie se trouve très présent chez Teilhard de Chardin, dans une vision trinitaire. Il y a quelque chose qui émane du fond des choses et du cœur de l’homme et qu’on peut considérer comme une énergie créatrice. Les sciences sont conduites à admettre que le fond des choses nous est inaccessible. Teilhard distingue l’énergie créatrice et Dieu lui-même, ne les identifiant pas et respectant l’altérité de Dieu....
Lire la suite