Communication lors du colloque Mind and Life XXVI - "Esprit, cerveau et matière", Monastère Depung, Mundgod, Inde (17 janvier 2013).Je voudrais commencer simplement en posant une question : pourquoi la neuroscience a-t-elle été une telle vibrante occasion d'échanges de dialogues entre la science et le bouddhisme ? Je pense qu'à ses racines même reposent beaucoup des questions qui ont historiquement fait partie de celles les plus importantes de certaines branches de la neuroscience, des questions qui sont aussi, je pense, centrales au bouddhisme, telles que : y a-t-il un soi ? Où pourrait-il être localisé ? Les pensées sont-elles toutes conceptuelles ? Quelle est la différence, ou la relation, entre perception et cognition ? Quelle est la différence entre les émotions afflictives et non-afflictives ?’ Niveau grand public instruit...
Lire la suite

Selon l’auteur, la principale source de conflit entre science et religion ‘n'est pas le rejet religieux de théories scientifiques spécifiques (que ce soit l'héliocentrisme au 17ème siècle ou la biologie évolutive aujourd'hui); au fil du temps la plupart des religions trouvent un moyen de faire la paix avec la science bien établie. Plutôt, les démarches scientifique et religieuse entrent en conflit sur une question bien plus fondamentale: à savoir, ce qui constitue une preuve.' Conférence prononcée le 23 mai 2013 à l’Ecole Normale Supérieure, Paris. Niveau grand public instruit....
Lire la suite

« La crise écologique », déclare le théologien orthodoxe Jean Zizioulas, est « la crise d’une culture qui a perdu le sens de la sacralité du cosmos, parce qu’elle a perdu sa relation à Dieu ». Cela, au double plan civilisationnel et individuel. Le philosophe musulman Mohammed Taleb le dit bien : « Le problème n’est pas ce que l’homme fait à la nature, mais, plus fondamentalement, la réification de l’être humain et de la nature. » C’est-à-dire leur transformation en « objet » et en « marchandise », mesurable et commercialisable. Un phénomène lié à une certaine vision – rationaliste et dualiste – de Dieu, de l’être humain et du monde, qui s’est développée notamment en Occident à partir de la fin du Moyen âge.' Texte paru dans Choisir, No 541, janvier 2005 et sur le site http://www.trilogies.org/spip.php?article11...
Lire la suite


La science est comme un outil, elle n'est pas bonne ou mauvaise en soi. Or les mauvais usage de la science que ce soit dans le nucléaire, l'eugénisme ou les bio-technologies sont potentiellement mortels pour l'humanité. C'est pourquoi la science a besoin de l'éclairage éthique que peuvent lui apporter les différentes spiritualités, puisqu'elle ne contient pas par elle- même les bases nécessaires pour traiter des questions éthiques ...
Lire la suite

Le moine bouddhiste et biologiste Matthieu Ricard aborde les grands thèmes de son livre "Plaidoyer pour l'altruisme - La Force de la bienveillance" (NIL, 2013), parlant entre autres des implications des dernières recherches scientifiques pour une vision du monde basée sur l'altruisme et la coopération plutôt que sur une vision pessimiste de l'homme en tant qu'être fondamentalement égoïste (Freud, Ayn Rand). Propos recueillis par Patrice van Eersel. Niveau grand public. 'Darwin a montré que, chez animaux sociaux, dont nous faisons partie, la sélection naturelle avait privilégié les instincts de groupe de coopérateurs altruistes, bien plus efficaces pour survivre. Selon lui, « Les instincts sociaux poussent l’animal à trouver du plaisir dans la société de ses semblables, à éprouver une certaine sympathie pour eux, et à leur rendre divers services. » Contrairement à ce que l’on croit souvent, l’idée que la nature est une « jungle féroce et égoïste » n’e...
Lire la suite

'Après le premier cerveau, siège du raisonnement et de l'intelligence ; le deuxième cerveau "émotionnel", un troisième cerveau est aujourd'hui admis. Il impose une relecture complète de la psychologie et de la psychiatrie. Autrement appelé le système miroir, il est composé de neurones dits "miroirs" caractérisés par leur capacité à réagir aux actions et aux intentions d'une autre personne. Les mêmes zones de mon cerveau sont activées si je fais une action ou si je la regarde faire par un autre...' Emission La Tête au Carré, France Inter du 3 juin 2013. Entretien avec Mathieu Vidard. Niveau grand public. Durée 53 minutes....
Lire la suite

Entretien avec Catherine Perrin pour Radio-Canada du 7 juin 2013. Le Dr Oughourlian met la théorie mimétique de René Girard en relation avec la découverte des neurones miroirs et ce qu'il appelle le '3ème cerveau' ou 'cerveau mimétique'. Il offre une lecture du récit biblique de la Chute (Genèse 3) dans l'optique du mimétisme (le désir d'imiter/rivaliser avec Dieu). L'entretien commence à 35:50. Durée 18 minutes. Niveau grand public....
Lire la suite

Communication lors du colloque 'René Girard et la théologie', Bibliothèque Nationale de France, 16 mars 2012. Niveau universitaire. Présentation introductive par Jean-Pierre Dupuy. Le philosophe et anthropologue Lucien Scubla, se qualifiant de 'savant positiviste', pose la question de l'apport potentiel du travail de René Girard à la réflexion sur le 'péché originel', approuvant ses recherches anthropologiques mais voyant dans l'oeuvre de Girard une régression dogmatique...
Lire la suite

. Parlant de l'importance de l'altruisme et d'une 'éducation coopérative' pour l'avenir du monde, Matthieu Ricard cite les recherches en neurosciences montrant la capacité de la méditation de modifier les réseaux neuronaux du cerveau. Présentation TEDx Paris filmée à la Gaîté lyrique, 28 novembre 2013. Durée 15 minutes. Niveau grand public...
Lire la suite