Sainteté et miracles en Islam médiéval : l’exemple de deux saints fondateurs iraniens

Article qui compare le rôle des miracles dans l'hagiographie musulmane médiévale avec la littérature correspondante dans la tradition chrétienne. Deux cas précis sont considérés, tous les deux dans la région de Kâzarûn: le Cheikh Murshid al-dîn Abu Ishâq (m. en 1033) et le Cheikh Amîn al-dîn Balyânî (m. en 1345). dans Annales. Histoire, Sciences Sociales. 52e année, n° 4, 1997. p. 881-915.

A lire sur : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/shmes_1261-9078_1995_act_25_1_1650