Thierry Magnin (i) – Penser l’homme à l’heure de l’homme augmenté

Quelle différence entre une vision de l’homme « réparé » grâce aux vertigineuses avancées de la technologie dans le contexte de la fameuse convergence NBIC (nano-technologie, bio-technologie, intelligence artificielle et sciences cognitives) et « l’homme augmenté » conçu par le transhumanisme comme un « cyborg invulnérable » ? Quelles sont les implications des développements scientifiques actuels pour l’anthropologie, pour notre compréhension du sens de la vie - vie comme don de Dieu ou comme « jeu de lego », vie manipulable, réduite à la simple fonctionnalité ? Comment rester ouvert aux possibilités positives offertes par les nouvelles technologies dans le combat contre les maladies et néanmoins vigilant envers un « rouleau-compresseur mondial» dans ce domaine. Vigilance qui exige la dénonciation des fantasmes derrière certaines promesses des technosciences allant jusqu'au salut de l'être humain et son immortalité ? Le Père Thierry Magnin, recteur de l'Université Catholique de Lyon, souligne l'importance d'un partenariat constructif entre théologiens et scientifiques pour aborder ces thématiques complexes. Vidéo des Dominicains de Belgique. Durée 11 minutes. Niveau grand public instruit.

Article connexe:

« Prendre soin de l’humain « robuste et vulnérable » au temps des technosciences », PLASTIR 47, 09/2017

Télécharger (PDF, 4.15MB)