Thierry Magnin ii) – Ethique des N.B.I.C.

Dans ce deuxième entretien pour Dominicains TV Belgique, Thierry Magnin explique quelques concepts clés liés à la "convergence NBIC". Dans les domaines de la nano- et bio-technologie, la science est désormais capable de travailler à l'échelle des gènes. Toute matière peut se coder informatiquement, ce qui nous permet de faire une copie artificielle d'un génome afin de transformer un organisme ou de lutter contre certaines maladies en produisant de nouvelles molécules par la transformation du génome des bactéries. Les avancées dans les sciences cognitives ont donné naissance à des puces électroniques implantables, capables d'agir sur des zones du cerveau à des buts thérapeutiques (exemple: pour arrêter les tremblements causés par la maladie de Parkinson). Si ces outils présentent un grand potentiel pour la médecine et les technosciences, les risques et d'éventuels "effets hors-cible" ne manquent pas... Evoquant comme Hans Jonas la nécessité de la responsabilité envers des générations futures,Thierry Magnin souligne notamment que la modification du génome humain (dont on peut déjà altérer certains éléments) aurait des conséquences énormes et imprévisibles pour l'avenir de l'humanité. Comment maintenir la vigilance par rapport aux dangers des nouvelles technologies dans le sillage de la convergence NBIC sans arrêter la recherche? Durée 11 minutes. Niveau grand public (instruit). Pour regarder la vidéo, cliquer sur le titre de l'article.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Fichier connexe:

Télécharger (PDF, Inconnu)