Thierry Magnin (IV) Le transhumanisme

Dans cette quatrième séquence tirée d'une série d'entretiens pour les Dominicains de Belgique, Thierry Magnin aborde le transhumanisme et ses enjeux, soulignant l'existence de différents courants de pensée, dont le plus radical est représenté par la fameuse Université de la Singularité (Ray Kurzweil), selon laquelle l'intelligence artificielle dépassera celle de l'homme et l'affranchira de tous ses déterminismes biologiques. Moins extrème, l'organisation Humanity Plus estime néanmoins qu'augmenter l'humain constitue un devoir moral, car l'évolution ne s'épuise pas avec homo sapiens. C'est cette idée de "faire mieux que la nature" qui mène à l'idéal transhumaniste d'un cyborg invulnérable dôté d'une toute-puissance technologique. Mais que devient alors la vulnérabilité qui semble être intrinsèque non seulement à l'être humain mais à tout le vivant, aussi important que la robustesse pour notre développement? Le fait que nous nous laissons transformer au niveau biologique par l'environnement et les influences externes (ce que nous montre l'épigénétique) nous rend certes vulnérables, mais nous permet de nous adapter. Et que se passera-t-il avec ceux qui refuseront de devenir des "hommes augmentés"? Seront-ils considérés comme des sous-hommes? Durée 10 minutes, niveau grand public instruit. Pour regarder la vidéo, cliquer sur le titre de l'article.