Une vie expérience d’incomplétude

L’incapacité pour l’homme d’avoir le dernier mot sur le réel qu’il étudie n’est pas une défaite. mais une condition d’ouverture. La science a été amenée à définir à l’intérieur de son propre domaine un sens opératoire d’incertitude, si bien qu’il n’y est plus incongru de reconnaître que le savant « sait qu’il ne sait pas ». Ceci peut devenir chemin de vie lorsque pratiqué en interaction avec d’autres. Il y a invitation à la rencontre d’un Dieu tout autre. et plus intime à nous que nous-même.